Présentation de l’Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse

L’Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse (IMFT) est une unité mixte de recherche associant le Centre National de la Recherche Scientifique, l’Institut National Polytechnique de Toulouse et l’Université Toulouse 3.

Les recherches du groupe HydroÉco (Hydrologie de surface et Écohydraulique) répondent à des attentes sociétales dans les domaines de l’environnement et du développement durable. Elles portent essentiellement sur la prévision des crues, l’analyse des risques d’inondation, l’hydrologie opérationnelle, la restauration de la continuité écologique (libre circulation des poissons), et celle des habitats piscicoles soumis à des perturbations hydrologiques. Elles font appel à des technologies innovantes comme la télédétection et les modélisations fines à différentes échelles.

L’activité du groupe est structurée autour des trois thèmes suivants :

  • L’Hydrologie de Surface
  • L’Hydrodynamique à Surface Libre à haute résolution
  • L’Écohydraulique

Tous ces travaux s’inscrivent dans une dynamique de recherche entre l’ONEMA (Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques) et l’IMFT. Une composante de recherche appliquée et de transfert technologique est développée dans le cadre du Pôle d’Écohydraulique, structure mixte entre ONEMA, Irstea et IMFT. Le transfert vers l’opérationnel fait partie des objectifs affichés du groupe et se traduit également par une collaboration étroite avec le SCHAPI (Service Central d’Hydrométéorologie et d’Appui à la Prévision des Inondations), service à la tête des Services de Prévisions des Crues en France.

L’équipe Hydrologie de Surface a acquis une expertise reconnue dans le domaine de la modélisation pluie-débit des crues à cinétique rapide. Développé par cette équipe, le logiciel MARINE (Roux et al., 2011) a été conçu en vue de répondre à des objectifs de suivi, de modélisation et de prévision des crues éclair et des inondations qui en résultent. Ce modèle a été mis au point et perfectionné au cours de plusieurs thèses ces dernières années, en partenariat avec des instances nationales (SCHAPI : Service Central d’Hydrométéorologie et d’Appui à la Prévision des Inondations, SPC : Services de Prévision des Crues) et internationales (Vietnam, Tunisie, programme HyMeX-HYdrological cycle in the Mediterranean EXperiment).

La Responsable du projet PGRI-EPM pour l’IMFT  est  Madame HÉLÈNE ROUX, Maître de Conférence INP-ENSEEIHT/IMFT depuis septembre 2006.

Ses différentes fonctions et responsabilités sont présentés ci-dessous :

  • Doctorat en Sciences de la Terre et Environnement – Hydrologie INPT 2004.
    Ingénieur en Hydraulique et Mécanique des Fluides INP-ENSEEIHT 2000.
    Co-responsable scientifique pour l’IMFT du partenariat de recherche avec le SCHAPI du Ministère de l’Écologie et du Développement Durable depuis 2006.
  • Co-responsable scientifique pour l’IMFT du programme HyMeX (HYdrological cycle in the Mediterranean EXperiment) depuis 2009.
  • Responsable français du groupe de travail « Discharge algorithms and AirSWOT » de la mission SWOT cofinancée NASA/CNES depuis 2013.
  • Responsable pour l’IMFT du projet CRUE-SIM du RTRA STAE (Réseau Thématique de Recherche Avancée Sciences et Technologies pour l’Aéronautique et l’Espace) lancé en 2014 : Transport de l’eau et de matière depuis les bassins versants jusqu’à la mer dans les systèmes méditerranéens caractérisés par des crues éclairs.
  • Responsable pour l’IMFT du projet REGARD du RTRA STAE (Réseau Thématique de Recherche Avancée Sciences et Technologies pour l’Aéronautique et l’Espace) lancé en 2014 : Modélisation des ressources en eau sur le bassin de la Garonne : interaction entre les composantes naturelles et anthropiques et apport de la télédétection.

Une sélection de publications est données ci dessous :

  • Garambois, P.-A., Roux, H., Larnier, K., Labat, D. and Dartus, D., 2014. Characterization of catchment behaviour and rainfall selection for flash flood dedicated hydrologic model regionalization: catchments of the eastern Pyrenees. Hydrological Sciences Journal. DOI: 10.1080/02626667.2014.909596.
  • Garambois, P.A., Larnier, K., Roux, H., Labat, D. and Dartus, D., 2014. Analysis of flash flood-triggering rainfall for a process-oriented hydrological model. Atmospheric Research, 137(0), 14-24.
  • Garambois, P. A., Roux, H., Larnier, K., Castaings, W., and Dartus, D., 2013. Characterization of process-oriented hydrologic model behavior with temporal sensitivity analysis for flash floods in Mediterranean catchments. Hydrol. Earth Syst. Sci., 17, 2305-2322, doi:10.5194/hess-17-2305-2013.
  • Roux, H., Labat, D., Garambois, P.-A., Maubourguet, M.-M., Chorda, J. and Dartus, D., 2011. A physically-based parsimonious hydrological model for flash floods in Mediterranean catchments. Nat. Hazards Earth Syst. Sci. J1 – NHESS, 11(9), 2567-2582.
  • Braud, I., Roux, H., Anquetin, S., Maubourguet, M.-M., Manus, C., Viallet, P. and Dartus, D., 2010. The use of distributed hydrological models for the Gard 2002 flash flood event: Analysis of associated hydrological processes. Journal of Hydrology, Special issue Flash Floods: Observations
  • and          Analysis         of        Hydrometeorological         Controls,         394(1-2),           162-181.         DOI:
    10.1016/j.jhydrol.2010.03.033.
  • Roux, H. and Dartus, D., 2008. Sensitivity Analysis and Predictive Uncertainty Using Inundation Observations for Parameter Estimation in Open-Channel Inverse Problem. Journal of Hydraulic Engineering, ASCE, 134(5), 541-549.